Staub 5000M enfin réparé

Staub 5000M

Staub 5000M

Je viens de récupérer mon motoculteur un Staub 5000M qui appartenait à mon père, qui était stocker à l’abri du temps, mais quand même dans un endroit humide et froid. Je l’ai ressortit, il démarrait mais impossible de passer les vitesses, craquements de mauvaise augure.

Je jette un œil, mais j’ai des limites en mécanique, impossible de régler le ralenti. Je décide donc d’emmener la bête chez un spécialiste (le 7 novembre 2011).
J’ai donc récupéré la bête hier matin, changement des garnitures et mâchoires de l’embrayage (à centrifuge) remplacement de la partie d’accélérateur (pièces rondes en-dessous du filtre à air), plus deux trois bricoles que j’ai vu à l’œil mais pas sur la facture (durite d’essence, câbles de décrabotage, visseries diverses)

Cette après-midi je configure la bête en mode charruage, brabant, poids, écartement des roues, je teste l’ensemble sur mon gazon, marche avant, arrière, un coup à gauche, un coup à droite, demi-tour, accélération, … impeccable le truc.
Je décide d’attaquer un gros morceau, le labour de mon champs (en vérité un verger). J’avais balisé mes parcelles. J’arrive donc vers la première parcelle et la catastrophe le moteur s’arrête et impossible de redémarrer, je peste sur ce tas ferraille pendant un bon quart d’heure, pour finalement me résoudre à l’atteler à ma tondeuse auto-porté ( le truc pèse et le jardin est en pente).

Je vidange le réservoir d’essence (bah oui, il y avait de l’essence dans le réservoir moins d’un litre), je refais un plein avec «mon» essence et paf cela repart du premier coup. Je cogite un poil et m’aperçois de ma connerie. Si vous regarder la photo, vous vous apercevez que le réservoir est parfaitement horizontale, mais en roulant, avec le contre-poids à l’avant le nez est vers le bas donc l’essence est vers l’avant du réservoir, la sortie d’essence étant vers l’arrière, je vous laisse tirer votre conclusion.

Je repars à l’attaque sans contre-poids, j’attaque ma première parcelle et je ne fais pas deux mètres (je suis généreux) la bête patine mais n’avance pas, je recule et repart à l’assaut, même sanction, arf, c’est quoi se bordel, je jette un coup d’œil et trouve une racine grosse comme mon poignet, sur ce coup j’abandonne et rentre au bercail (j’ai trouvé l’utilité du contre-poids à l’avant, ne pas fatiguer les bras 😉 )

Demain j’hésite entre le canadien ou la fraise.

Je suis très content d’avoir récupéré Mon Staub.

Le premier billet avec une vidéo dedans

Je réclame, comme toujours …

Des journées plus longues.

Je suis en surcharge de travaux (et j’adore cela) en tous genres

A noter que ce billet a été commencé au mois de septembre beaucoup de choses ont évoluées

-un motoculteur a dépanner

Staub 5000M en dépannage

Staub 5000M en dépannage


Le réservoir qui fuyait, un coup de Sintofer au niveau des fixations et hop plus de fuites.
Un gros nettoyage du bloc moteur, vidange, filtre à air, nettoyage bougie, l’accélérateur au tiers, deux coup de lanceur et hop le moteur démarre (au sans plomb), j’étais scié un moteur qui n’avait pas tourné depuis des années.
Il me reste à régler le problème de roues, chambre à air hs, jantes bouffées par la rouille, demain je vais à Laignes voir ou en est ma jante dont la visse de fixation était cassée.