Je ne crois pas aux coïncidences

La journée du mercredi 30 juillet 2014 avait commencé avec un temps maussade. Le soleil fit enfin son apparition en début d’après midi.
Dans le courant de l’après midi, je nettoyais rapidement mes plantations, tomates, poivrons, aubergines, courgettes, potirons, céleris, … tout allait bien.

Dans la soirée, je vais faire photo, vers 20h30, la lumière est belle.

Et là catastrophe.

Quelqu’un est passé -gentiment- à arraché les piquets de mes tomates, piétiné les plants de tomates, de potiron, arraché le tunnel de protection pour mes poivrons et aubergines …

Dans un premier temps je remets en état les tomates.

Je découvrirai d’autres dégâts le lendemain matin.

Je prends des photos -bof, bof- je cherche des traces et trouve des traces
Je trouve un bout de plastique -cache de quelque chose- rouge, hop gardé. Je trouve de nombreuses traces de vélo, le long du chemin, au moins trois vélos, sur le trottoir au niveau de la départementale des traces de dérapages.

Le lendemain matin, calmé, je retourne finir la remise en état, je m’aperçoit que sur certains pieds de poivrons les fruits ont été arraché ainsi que les fleurs (?).

Je suis encore entrain de me tâter sur la possibilité de tondre ou pas.

Finalement je me décide à tondre vers 15h, l’herbe est séche en hauteur, un peu humide en profondeur, mais vu que je tonds au maximum, il n’y a pas de problème.

Je tonds jusqu’au environ de 16h, je pose la tondeuse à l’ombre sous un poirier, avancé plus tard ou un autre jour.

16h20, coup de téléphone, il y a un truc qui brûle dans le jardin.

Après l’arrêt du feu on peut voir qu’il ne reste plus grand chose, le pauvre poirier qui fume encore, il va avoir du mal à s’en remettre le vieux.

Tondeuse après incendie

Tondeuse après son incendie, le poirier a morflé aussi.

Du coup une plainte a été déposé à la gendarmerie d’Ancy le Franc.

Bisou

Laisser un commentaire