Blaireau européen – Meles meles

Sur ce coup là, j’ai été surpris par ce blaireau.

J’avais repéré des terriers de blaireaux abandonnés, mais je ne pensais pas en croiser un, maintenant je sais où il est, je reviendrais.

Blaireau européen - Meles meles

Blaireau européen - Meles meles

Le blaireau mesure 70 cm (90 cm avec la queue) pèse une vingtaine de kilos, il est court sur patte. Il est facilement reconnaissable grâces aux bandes longitudinales noires et blanches qu’il porte sur le museau. C’est un animal nocturne, il est omnivore, il mange des insectes, rongeurs, tubercules, champignons, œufs, jeune lapins. Ça mauvaise réputation auprès des chasseurs et des agriculteurs n’est pas légitime, les végétaux prenants une part importante dans l’alimentation du blaireau, il détruit mollusques, rongeurs, batraciens, serpents, insectes, il détruit les nids de frelons et de guêpes, le venin (serpent et insecte) n’ayant aucun effet sur lui.
Il y a vraiment qu’en période de disette qu’il lui arrive de prélever des épis de maïs ou de consommer des grappes de raisins, cela reste exceptionnel et la culture du blé, orge, avoine, … n’est pas concernée.

Le blaireau est un animal fouisseur. Il se permet de squatter les terriers existants (renards)[foot]Le blaireau a été une victime collatérale des gazages, dans les années 1970, des terriers de renards pour soi-disant éradiquer la prolifération de la rage[/foot], mais il est capable de creuser des galeries dans les sols les plus durs, souvent, les terriers de blaireau abandonnés sont squatté par des animaux moins habile à cette tache.

Un terrier est remanié de génération en génération, souvent habité depuis des dizaines voire mêmes des centaines d’années.

Un clan familial de blaireaux, composé de deux à cinq adultes et de un à trois jeunes occupe le terrier principal.

Le terrier se trouve souvent dans des reliefs, butte, falaise, talus, …, à proximité d’arbres et buissons à baies, le sureau est un régale pour le blaireau, la prolifération de cet arbre doit beaucoup aux blaireaux, en rejetant les graines dans leurs excrément cela favorise la germination de ces dernières.

Le terrier est composé de plusieurs galeries qui peuvent descendre jusqu’à 3 ou 4 m de profondeur ; elles mènent à des chambres où mâles, femelles et jeunes passent la journée tranquillement à dormir ou à se reposer sur des litières constituées de feuilles, de mousse et d’herbes séchées qui sont changées fréquemment.

Des arbres griffés jusqu’à une hauteur de 1,40 m peuvent aussi témoigner de sa présence. Certains terriers sont tellement importants qu’il y a 30 à 40 entrées ; dans ce cas, la surface occupée par le terrier peut atteindre 2 000 m². On parle alors de « donjon » ou de « forteresse ». En moyenne, la taille de son territoire couvre 40 à 50 hectares.

C’est vers l’âge de deux ans que les blaireaux commencent à se reproduire. La femelle peut s’accoupler avec plusieurs mâle d’un même clan, la période principale de reproduction s’étalant de janvier à mars, mais elle peut-être réceptive à d’autres périodes.

L’ovule fécondé reste en attente pendant 10 mois, avant de se fixer dans l’utérus. La gestation ne dure que deux mois, les blaireautins naissent l’année suivante dans une période de février à mars. La portées est de 2 à 7 petits, ils restent avec la mère dans le terrier, ils sont incapable de se déplacer, leur pelage n’est pas suffisant pour les protéger du froid, ils ont les yeux fermés, ils sont allaités jusqu’à l’âge de trois mois, mais commencent à sortir dès l’âge de 1 mois et demi.Après la parturition[foot]La parturition est l’action de mettre bas chez les mammifères[/foot], le blaireau devient un des rares mammifères monogames où les couples paraissent unis pour une longue période.

Le blaireau est un animal mal aimé, chassé par pur plaisir par des bandes de viandards.

Buter les blaireaux jusque dans leur chiottes
Championnat de France de déterrage de blaireau à Cluny

Le petit ours des bois[foot]Surnom donné au blaireau[/foot] est bien mal vu, compris …

Laisser un commentaire