Reflet de l’église de Laignes

Reflet de l'église de Laignes

Reflet de l'église de Laignes

Dans la résurgence de la Laigne.

A laignes, qui conserve en sa mémoire ce vieux dicton «Beau clocher, belles fille, belle fontaine», il serait dommage de ne pas mentionner la résurgence d’une partie de la Laigne disparue comme dit précédemment pour s’acheminer en plusieurs bras sous une vallée asséchée dont l’un des parcours atteint une longueur de vingt kilomètres environ, résultat de la suspension des terrains calcaires au-dessus de nappes aquatiques.
Un large bassin agrémenté d’une nymphe recueille l’abondance des eaux avant qu’elles ne continuent de couler à l’air libre jusqu’à leur confluent avec la Seine. Dans ce bassin dit «de la déesse» luisent quelques pièces de monnaie, héritage d’un culte dont nous aurons l’occasion de reparler.

Source : page 10 de Sources et fontaines du Châtillonnais Francine Bonardot, Les cahiers du Châtillonnais, Association des amis du Châtillonnais n°186

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.