Comment faire un brûlis sans se tuer

Explication rapide, d’un brûlis pour l’entretien d’un espace herbeux, champs, jachère, … sans vous tuez, vous brulez, foutre le feu au village, à la maison du voisin ou à la votre, sans avoir, les pompiers, les gendarmes, le voisin irascible, le maire sur le dos

Définition du terme brûlis :
XII e siècle, bruelleïz. Dérivé de brûler. Action de brûler la végétation, afin de mettre un terrain en culture, ou pour l’entretien. Déchaumage par brûlis. Par méton. Terrain ainsi défriché. Pratiquer la culture du millet sur brûlis.

Source :
www.pitdico.com

Quelques fondamentaux :
-Vérifiez qu’il n’est pas interdit de faire du feu (sécheresse, ….)
-Le vent, un peu mais pas trop (voir plus loin), sa direction principale.
-Le temps sec, un brûlis se fait souvent à la sortie de l’hiver, donc plusieurs jours froids et secs, succès garanti.
-L’herbe doit être sèche, voir un peu humide, un bon moyen de contrôle, plonger la main dans l’herbe jusqu’à la terre, si votre main est très peu mouillé, c’est impeccable.

Mise en place du système (je pars sur mon cas)

Un champs herbeux d’environ 1500m2, avec des arbres fruitiers, pommiers, pruniers, cognassiers, avec un gros stocke de bois de chauffe au milieu.
Les seules parties entretenues sont celles situées sous les arbres, passage de la tondeuse en position haute, c’est plus pratique pour ramasser les fruits, ainsi que le tour du tas de bois de chauffe (va falloir que je le rentre un jour).

Outillage :
Une pelle bien emmanchée (la pelle)
Du journal
De l’accélérant
Une boite d’allumette

Je me retrouve avec 4 parcelles distinctes à bruler, 1 petite (qui servira de teste) de forme rectangulaire, deux beaucoup plus grandes de forme carré, la dernière en forme de L est la plus grande de toute, le champs est ceint par un chemin de rond, un chemin interdit (normalement) aux véhicules, un champs pour les vaches, un jardin d’hollandais (non ils ne volent pas), du côté champs et du jardin la séparation est assez broussailleuse, à surveiller.

Teste et connerie
Je m’élance sur ma première petite parcelle, une feuille de papier journal, j’arrose avec du pétrole (le mec qu’a pas confiance) j’allume le journal, le feu part et je réalise ma connerie, j’ai allumé mon feu dos au vent, il y a un peu de vent avec de rare rafale, mais cela suffit le feu s’emballe, avec des flammes plus hautes que moi, chaud, je passe devant le feu, et contrôle à coup de pelle (très important la pelle)

Conclusion 1 : Pour faire ce genre de brûlis, il faut que la partie à bruler soit devant vous ET que le vent vienne face à vous
Le feu va avancer de façon naturelle (face au vent)en brulant l’herbe haute, le vent va alimenter en air votre feu, de cette façon vous pouvez vous mettre devant votre feu sans craindre de vous faire bruler, pour mieux le contrôler.

Après ce coup de chaud et des conclusions qui en ont été tiré, j’ai brûlé les autres parcelles sans problèmes.

La suite en photos.

L'herbe haute

L'herbe haute


Une parcelle a bruler, au fond une parcelle déjà brulée, le vent vient de la direction de l’arbre, je suis au bon endroit pour allumer.

Une feuille de journal, une allumette

Une feuille de journal, une allumette


J’ai abandonné l’accélérant, une feuille de journal, une allumette et hop c’est partie.

Brûlis d'un champs - Cela brule bien

Brûlis d'un champs - Cela brule bien


En arrière plan, la partie qui vient d’être brulé, le feu avance doucement face au vent brulant l’herbe haute.

Un dernier conseil, faite bien le tour des foyers pour contrôler qu’il n’y a pas de risques de reprises, sur de l’herbe comme cela il n’y a pas trop de risque, cela brule très vite, quasiment pas de braises, mais j’ai quand même contrôlé, les parties qui contenaient des buissons et du bois mort.

Ah moi, les pommes de terres, oignons, échalotes, ails, potirons, potimarron, courgettes et autres ….

(Note à moi-même à compléter, corriger, finir, demain, je vais boire un café et regarder Sherlock)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.