Une photo par jour – vinte

Aika en cour de sieste
Et hop un coup de flash pour réveiller la bête qui sommeille.
aika-1.jpg
Après ma sieste, je retourne monter la garde. Mes 33kg me font respecter ainsi que ma grande gueule, je n’aime pas les chats inconnus, les voisins, les autres chiens, les inconnus (je ne dis pas étrangers, on va croire que je suis raciste) les uniformes, les fonctionnaires, …

Bon hier j’ai triché, bah oui la photo date du premier juillet 2011 et aujourd’hui j’ai mis deux photos.

Les règles sont faites pour être transgressées.

Vingt : Pair et passif, il est en relation directe avec le 2 qu’il exprime doublement dans sa réduction théosophique (20 = 2 + 0 = 2) et dans sa décomposition en deux décades (20 = 10 * 2). Il évoque, à ce titre, les notions d’union, mais plus encore, dans son renforcement du deux, il indique la fidélité et la continuité. Il représente la persévérance, l’attachement au passé, la mémoire, l’assiduité, la conservation. Marquant le temps de l’initiation, il est attribué aux aventures d’Ulysse, qui est retenu 20 ans loin de Pénélope et de Télémaque.
Le nombre 20 était particulièrement vénéré dans les cultures amérindiennes. Associé au dieu solaire, il était là aussi une mesure du temps. Ainsi, dans les rites des Aztèques, le substitut du dieu solaire, destiné à être sacrifié, recevait vingt jours avant le meurtre rituel quatre épouses. Dans une légende des Algonquins, la lune chercha son frère, le soleil, durant 20 jours, vingt intervient ici comme le nombre d’un cycle, expression du perpétuel mouvement vie-mort, mort-vie et donc symbole de résurrection.
Source : Dictionnaire des symboles, mythes et croyances. de Corinne Morel Édition Archipoche

le nombre de Dieu est… 20 ! (Et non 42, ce qui est quelque peu décevant)
Comment fait Dieu lorsqu’il doit résoudre un puzzle combinatoire (du genre taquin, tours de Hanoï, Rubik’s cube ou problèmes du loup, de la chèvre et du chou) ? Puisqu’il est omniscient et qu’il n’a pas que ça à faire, il va au plus vite : il utilise l’algorithme de Dieu. L’algorithme de Dieu d’un puzzle combinatoire donné est la marche à suivre pour sortir au plus vite de n’importe quelle position du jeu. Le nombre de coup demandé pour se sortir de la pire position du jeu est appelé “nombre de Dieu”. Quand on ne donne pas plus de précisions sur le puzzle considéré, c’est qu’il s’agit du Rubik’s Cube.
La suite sur Choux romanesco, Vache qui rit et intégrales curvilignes

MàJ : le 23 janvier 2012 à 22h20

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.